Über uns

Notre pourquoi

Le déclencheur de l'initiative "La Suisse prie" a été la "crise du coronavirus". Cela a conscientisé beaucoup de gens sur le fait que nous devons nous tourner vers Dieu dans la prière, car la nécessité apprend à prier. Cependant, la "crise du coronavirus" n'était que la partie émergée de l'iceberg. Avec les yeux de la foi, nous voyons plus profondément, sous la surface, de plus grands problèmes qui provoqueront progressivement de plus grandes crises. C'est pourquoi l'initiative "La Suisse prie" prie publiquement le chapelet :

  1. Par la prière publique, Dieu retrouve sa place au cœur de notre société, là où la vie civile se déroule. Ainsi, nous attestons que Jésus-Christ et les valeurs chrétiennes doivent à nouveau devenir le fondement de notre nation si nous voulons retrouver la paix, l'ordre, la sécurité et l'orientation dans notre pays. Seul le Christ est le chemin, la vérité et la vie. Sans lui, règnent la désorientation, le mensonge et la mort. Le témoignage public de la foi encourage également nos concitoyens, il peut les ramener à la foi ou les renforcer dans la foi et les inciter à participer à la prière.

  2. C'est toujours par la prière du chapelet que la chrétienté se réfugie vers sa Mère céleste dans les grandes détresses. Marie, la puissante Reine des cieux et secours des chrétiens, a toujours merveilleusement protégé ses enfants dans leurs besoins et les a préservés du malheur, surtout de la plus grande calamité – la perte de la foi. Elle nous aidera également cette fois-ci et ne laissera pas ses enfants dans la détresse. À Fatima, elle a prédit que son cœur immaculé triomphera à la fin.

  3. Nous voulons préserver fidèlement l'héritage chrétien de nos pères fondateurs. Comme eux, nous ne voulons ménager aucun effort ni sacrifice et nous nous engageons à ce que nos descendants trouvent un foyer chrétien – un foyer dont la pulsation est la foi chrétienne, et qui est ainsi un précurseur du foyer éternel. Dans cette aspiration, le saint Frère Nicolas est un modèle et un patron pour nous.


"Dieu régnera ; et s'il ne règne pas par les bienfaits qui sont inséparables de sa présence, il régnera par le malheur qui est inséparable de son absence." (Cardinal Pie)


"Priez chaque jour le chapelet pour obtenir la paix dans le monde." (Notre-Dame de Fatima)


"La paix est toujours en Dieu, car Dieu est la paix." (Saint Frère Nicolas)

Histoire

Nous souhaitons vous donner un aperçu de l’histoire de cette jeune initiative.

08.12.2021

Au milieu de la crise du coronavirus, alors que la division en Europe atteignait son point le plus bas, un homme courageux en Autriche a lancé une initiative avec des groupes de prière dans les lieux publics. En très peu de temps, l’idée s’est répandue dans toute l’Europe et même dans les pays du monde entier et le chapelet a été récité une fois par semaine dans des milliers d’endroits. À l’occasion de la fête de la Conception de Marie, le 8 décembre 2021, ces prières du chapelet seront appelées pour la première fois en Suisse, des milliers de personnes suivront l’appel et des groupes de prière seront fondés dans 140 localités à travers la Suisse.

22.01.2022

Fondation de l’association «La Suisse prie» à St. Margarethen TG

25.03.2022

Lancement du pèlerinage « Fatima Tour ». L’occasion est le 70e anniversaire du pèlerinage de Fatima à travers la Suisse. Grâce au soutien très généreux de l’Apostolat Mondial de Fatima, trois statues en bois peuvent être réalisées au Portugal. Un menuisier suisse crée le cadre porteur. L’idée du pèlerinage avec le concept de consécration au Cœur Immaculé est reprise par diverses initiatives de prière dans les pays voisins.

Untitled (1)

08.05.2022

Début de l’année de pèlerinage avec la bénédiction des trois statues de l’évêque Vitus Huonder à Einsiedeln. Mgr Andreas Fuchs devient directeur spirituel de « La Suisse prie ». Environ 300 personnes ont accepté l’invitation à Einsiedeln.

13.05.2022

Les trois statues de Fatima se déplacent alors d’un lieu de prière à l’autre de semaine en semaine. En 12 mois, chaque lieu de culte reçut la visite de la Madone. Les lieux de prière organisent chacun un digne programme basé sur des idées originales (adoration, processions, messes, etc.) et décorent la statue des plus belles fleurs.

Participation à la procession de Fatima à Bâle avec une statue et de nombreuses prières de « La Suisse prie ». Au total, environ 500 fidèles participent à la procession.

17.09.2022

Participation de « La Suisse prie » à la « Marche pour Läbä » à Zurich. Un groupe important de catholiques prient le chapelet avec un prêtre pour la protection des enfants à naître pendant la marche.

08.10.2022

Participation de «La Suisse prie» à la procession nationale du chapelet à Einsiedeln: plus de 1000 participants accompagnent la Madone sous une pluie battante et prient le chapelet pendant la procession.

21.03.2023

Changement de chef spirituel : L’évêque auxiliaire Marian Eleganti prend la direction spirituelle de l’initiative de prière laïque et soutient les priants, entre autres, avec des messages vidéo mensuels dans les trois langues.

12.05.2023

Participation à la procession de Fatima à Bâle avec une statue et de nombreuses prières de « La Suisse prie ». C’est la conclusion officielle de la tournée Fatima à travers la Suisse. Au total, environ 350 croyants participent à la procession.

17.09.2023

Deuxième participation à la « Marche pour Läbe » à Zurich, cette fois en tant qu’organisation sponsor. Environ 200 fidèles accompagnent la procession en prière.

bis heute

Chaque mercredi, les croyants prient publiquement le chapelet et témoignent de leur foi. Il y a toujours des conversations passionnantes avec des personnes intéressées et de nouveaux membres de prière rejoignent les groupes de prière.

Médias

Vous trouverez ci-dessous des extraits d’articles parus dans les médias sur l’initiative de prière «La Suisse prie».

Le tableau

Sur la photo le conseil d’administration actuel, de gauche à droite : Benjamin Aepli, président ; Fabian Lienert, caissier ; Etienne Grand, représentant de la Suisse romande; Niklaus Lusser, vice-président.