Actuel

Intentions

Chaque semaine, des prières ont lieu à travers le pays pour une demande spécifique. Vous pouvez retrouver les intentions les plus récentes ici ; Vous êtes également invités à soumettre vos préoccupations personnelles sur la chaîne Telegram afin que de nombreuses personnes en prière puissent vous poser des questions.

24.04.2024

Avec notre prière du chapelet cette semaine, nous aimerions soutenir nos quelques hommes politiques et journalistes chrétiens et demander la protection et la direction de Dieu.
Mère de Dieu, tous les saints et bienheureux de Suisse, priez avec nous pour que nos politiciens et journalistes chrétiens puissent désarmer leurs adversaires avec la vérité et motiver ceux qui hésitent à mener le bon combat.
« Toutes les paroles de Dieu sont éprouvées par le feu ; il est un bouclier pour ceux qui se confient en lui. » (Proverbes 30:5)

17.04.2024

Aujourd’hui, nous voulons prier ensemble pour tous les prêtres de notre pays afin qu’ils aient le courage de prêcher la vérité éternelle sans égard aux opinions du monde ni à l’air du temps.

10.04.2024

Nous voulons prier à intervalles réguliers pour l’une de nos principales préoccupations : la libération de notre pays des meurtres blasphématoires dans le sein maternel, légalisés par la loi il y a plus de 20 ans.

Messages vidéo de notre directeur spirituel

Notre chef spirituel soutient l’initiative de prière avec des impulsions spirituelles régulières dans les trois langues nationales.

Blog

Pourquoi les croyants de toute la Suisse s'unissent dans la prière

Notre Suisse a été fondée dans l’esprit chrétien en 1291, une alliance avec Dieu a alors été conclue. « Au nom de Dieu Tout-Puissant », est également écrit dans le préambule de notre constitution et constitue donc la base de notre État.

Pendant des siècles, le peuple est resté uni dans ce serment envers Dieu et y est toujours revenu en cas de crise et de besoin. Dans les crises, lorsque les représentants du peuple étaient en désaccord sur des décisions importantes. Dans les épreuves que nos ancêtres ont dû endurer lors des épidémies, de la faim ou de la guerre.

Parce que le peuple suisse, en ces temps les plus difficiles, est toujours revenu à ce dénominateur le plus bas mais le plus important, l’alliance avec Dieu, ce pays béni par Dieu a pu surmonter tous les défis antérieurs et en sortir plus fort.

Par exemple, très peu de pays ont été miraculeusement épargnés par la Première et la Seconde Guerre mondiale. Combien de pays aimeraient pouvoir vivre en paix, loin de la guerre, depuis 1847. À cela s’ajoute un niveau de prospérité et un niveau de vie exceptionnellement élevés dans un pays très diversifié en termes de nature et de traditions.

Mais c’est précisément cette prospérité dont la Suisse était si richement dotée qui semble être la raison pour laquelle ce pays s’est de plus en plus éloigné de ses racines chrétiennes et de son engagement envers Dieu après la Seconde Guerre mondiale. Plus cette courbe de prospérité s’élevait, plus les gens oubliaient de tenir leur promesse envers Dieu et devenaient arrogants. Elle comptait sur ses réalisations techniques plutôt que sur le créateur qui avait rendu tout cela possible.

Le pays est devenu de plus en plus un désert religieux et voit désormais de plus en plus de ses « fruits », qui sont l’égoïsme des citoyens, l’avidité du profit dans les grandes entreprises, des politiciens qui ne prennent plus de décisions dans l’intérêt du peuple et ils se laissent plutôt envahir par le lobbying et la soif de pouvoir. Des écoles, des universités et des médias truffés d’idéologies, des familles en désaccord et un taux de divorce à un niveau record. Une grande partie de l’Église a également une grande part de responsabilité dans cette situation, car elle a abandonné ses vraies valeurs et s’est laissée égarer par le désir et l’air du temps.

Cependant, les gens éveillés et fidèles de ce pays ont reconnu ces confusions et ont continué avec constance sur le chemin de leurs ancêtres dans la fidélité aux commandements, en pratiquant la charité et la prière profonde pour ceux qui les entourent et pour le pays tout entier.

Suite aux représailles massives de la période du Corona, ces croyants se sont unis dans l’humilité et la force de la foi. Ils se sont souvenus de ce que leurs ancêtres ont fait dans les moments les plus difficiles : appeler Dieu à l’aide dans une prière unie.

C’est la foi profonde de ces personnes qu’ils ont bâtie en faisant appel à Dieu dans leurs difficultés personnelles et dans les coups du sort. Grâce à de nombreuses expériences, ils ont pu trouver de l’espoir et de l’aide de manière miraculeuse au plus profond du désespoir. La « connaissance » dans leur cœur que Dieu peut avoir pitié malgré les transgressions les plus graves de tout un pays s’il fait preuve de remords et réapprend à s’agenouiller devant le Créateur et à lui demander pardon.

Ces prières sont conscientes que Corona n’a pas été la raison de cette prière publique, mais seulement le déclencheur pour lequel nous sommes reconnaissants. Car cela a permis de voir émerger cette initiative majeure, qui a débuté en Autriche. Une initiative qui rassemble une fois par semaine des dizaines de milliers de fidèles, non seulement en Europe mais dans le monde entier.

Ce pays, qui a sombré dans le matérialisme, la superficialité, l’argent et le pouvoir, qui ne laisse que le vide et l’insignifiance, peut cependant retrouver la même joie, la même paix et le même sens à la vie que Dieu a donné autrefois à ce peuple. C’est l’espoir et la conviction profonde des croyants qui professent et défendent publiquement nos valeurs chrétiennes. Dans la paix et l’humilité, ils veulent montrer à leurs concitoyens dans la prière publique que ce chemin de retour aux racines de ce pays est si facile que chaque enfant peut le parcourir. Seuls la perspicacité, le remords et l’humilité sont nécessaires pour ramener ce pays bien-aimé là où la paix et la joie éternelles sont assurées, à savoir dans l’alliance avec Dieu que nos ancêtres ont conclue : « Au nom de Dieu Tout-Puissant ».